L’amour est plus fort que la haine

- - Articles
La clé du partage

Paris, 20 janvier 2015

Je relis un brouillon d’article commencé le 9 décembre 2014.

Je suis ému, je n’aurais jamais imaginé écrire un article presque prémonitoire, et pourtant.

Les assassinats perpétrés à Paris, Montrouge et Vincennes début janvier nous montrent que la partie est loin d’être gagnée.

Il va nous falloir repenser notre façon de donner de l’amour autour de nous.

Toute personne qui n’est pas haïssable a la capacité d’être aimée, alors changeons le regard que nous portons sur ceux que nous pensions ne pas aimer.
S’ils n’ont rien fait pour être haïs, aimons-les.

Le brouillon d’article dont je parlais en début, le voici retravaillé tout en conservant la trame.

cadenas d’amour du Pont des Arts à Paris

Pour ceux et celles qui découvrent le « problème », je vous l’explique.

Le Pont des Arts est une passerelle piétonne classée Monument Historique.
Elle enjambe la seine entre le 6ème et le 1er arrondissement de Paris.

C’est un lieu romantique, prisé par les amoureux parisiens et de passage.

Depuis quelques années, comme dans d’autres capitales du monde, les cadenas d’amour, les lovelocks ont envahi les places romantiques, s’accrochant et s’agglutinant par milliers partout où une prise est disponible.

Il ne s’agit pas ici de donner mon avis sur la question, chacun ayant lui-même un avis qui lui est propre et légitime.

Cela dit, il se trouve que les cadenas sont en métal et que leur accumulation met en danger la structure du pont.

En effet, lorsqu’un cadenas ne trouve plus de place pour s’accrocher au grillage lui-même, il trouve l’anneau d’un cadenas déjà en place comme support d’accroche et devient à son tour une place providentielle pour les suivants.

Additionnés les uns aux autres, le poids total avoisinerait les 50 tonnes.

Mais comme on peut toujours accrocher un cadenas sur un cadenas, ces 50 tonnes peuvent rapidement se transformer en 100 puis 150, etc.

Tout comme la prolifération d’une bactérie ou d’un champignon : si l’on ne prend pas de mesures d’éradication, le phénomène aura tôt fait de coloniser le pont tout entier, se faisant toucher les cadenas d’amont et d’aval.

Ce qui prend une tournure catastrophique pour la structure du pont est, si l’on regarde sous un angle optimiste, une gigantesque épidémie d’amour.

L’amour n’est-il pas ce qui sauverait le monde face à la haine ?

Si l’amour se cultive et grandit lorsqu’on le partage, il doit être encouragé.

Paris est la capitale mondiale du romantisme, de l’amour, de la paix.

L’énergie fabuleuse qui en émane doit être à l’origine de mouvements essaimant à travers le monde et semant la paix, la bienveillance, la sécurité pour étouffer la malveillance, l’horreur et la guerre.

De mon côté, dans une démarche idéaliste et artistique, j’ai commencé à soustraire au Pont des Arts quelques cadenas anciens que je suis en mesure d’ouvrir délicatement (avec amour) avec des clés anciennes du cléateur, dans l’objectif de les restituer à leurs propriétaires qui seraient bien peinés d’apprendre que le symbole de leur amour est parti à la fonte pour être recyclé en plaque d’égout, en coque de super tanker ou encore en missile.

Certains cadenas sont très identifiables, gravés de prénoms, de dates et de messages parfois extrêmement émouvants, d’autres massifs et travaillés peuvent peser près d’un kilo.

Cadenas d'amour

Cadenas d’amour

Je suis heureux de les avoir sauvés en les soustrayant à la sauvagerie des disqueuses et coupe-boulons des agents municipaux chargés de faire place nette.

Aujourd’hui, je souhaiterais que la Mairie de Paris m’ouvre les portes des entrepôts où elle a stocké tout ce qui a déjà été démonté, afin de poursuivre ma mission sauvetage et réexpédier de l’amour partout dans le monde.

J’invite tous les français, plus particulièrement les parisiens, à travailler de concert avec moi ; conjuguons nos énergies pour sauver l’amour ET les ponts ; si vous connaissez des journalistes à qui je pourrais raconter mon histoire, je suis preneur. Si vous connaissez du monde à la Mairie de Paris susceptible de m’écouter, je suis preneur.

Lorsqu’on fait des bonnes actions, l’univers tout entier en bénéficie.

« La haine tue toujours, l’amour ne meurt jamais. »
Gandhi

Le cléateur

2 Comments to L’amour est plus fort que la haine

    • Le cléateur

      Je viens de découvrir votre jolie lettre, chère Nathalie, merci du fond du cœur pour ces mots si touchants, profonds et sincères.

      Comme vous l’évoquez, Phileas & moi savons que nous ne faisons pas le « poids » face aux actions de la Ville de Paris dans cette aventure des cadenas d’amour.
      Recevoir un message tel que le vôtre, waouh, ça fait du bien, ça redonne des ailes pour affronter la suite.

      Votre clé est très jolie.
      Phileas & moi aimerions lui offrir une nouvelle vie, vous n’avez qu’à choisir son revêtement : or jaune ou or rose, pour devenir une clé bijou 🙂
      Ainsi sublimée par Le cléateur, vous pourrez lui attribuer le symbole de votre choix : http://le-cleateur.com/symbole

      Avec toute ma gratitude et mon profond respect,
      Amina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *