DIGITAL LUXE MEETING

- - Articles
La clé du partage

Le 8 avril 2015, nous avons été invités par Franck Prime et Benta Berry à participer en VIP au Digital Luxe Meeting

Digital Luxe Meeting 2015

Digital Luxe Meeting 2015

La journée a été rythmée par 6 keynotes pour réunir les ADNs du Luxe et du Digital.

Parmi les intervenants :
Michel Guten, un monsieur incontournable de la Maison Cartier depuis plus de trente ans,
Jacques Bungert, co-président de la maison de couture Courrèges,
Elisabeth Visoanska, créatrice de la marque de cosmétique qui porte son nom,
Marie-Pierre Schmith, créatrice des cosmétiques Benta Berry
Sylvie Ganter créatrice de la maison de parfums Atelier Cologne.
Et bien d’autres à découvrir sur le programme de l’événement.

Par définition, le luxe c’est la rareté, le secret, l’immortalité, la durabilité, l’élitisme…
Et le digital représente la transparence, l’accessibilité, l’immédiateté, la démocratisation.

Comment pouvons-nous créer la combinaison des ADNs de ces deux domaines paraissant si éloignés ?

Telle est la question fondamentale de cette journée, les experts en débattant et les participants y réfléchissant pour que cela devienne évident.

Franck Prime au DLM2015

Franck Prime créateur du DLM2015

Si à l’avenir, le digital pourra très bien se passer du luxe pour étendre sa toile, la réciproque n’est pas avérée.

En effet, le marché du luxe ne cesse de s’étendre, vers la Chine et les pays émergents par exemple, et le digital est le moyen qui abolit les frontières de l’information et du marketing.

Selon Georges Lewi, le digital est le meilleur canal pour diffuser les mythes, les valeurs, l’identité des marques de luxe.

Plus personne aujourd’hui, pas même le luxe ne peut prétendre à accroître sa notoriété en se passant du digital.

Les codes du commerce ont changé et changent en continu du fait de la rapidité du web et des nouveaux acteurs inventant et réinventant sans cesse la manière d’être le plus en vue et le plus désiré.

De nouveaux métiers sont apparus et doivent se structurer afin de créer des passerelles permettant au luxe de se sentir aussi bien que la musique l’est déjà dans le digital.

Le digital semble bien être la clé à portée de main du luxe pour entrer dans tous les foyers par l’intermédiaire des PC fixes, des tablettes et des smartphones.

En aparté des conférences, nous avons assisté à un quasi spectacle lorsque Heather Pepe, une maquilleuse professionnelle d’Hollywood qui compte Barack Obama parmi ses clients, est montée sur scène pour tester en exclusivité mondiale une imprimante 3D dédiée au maquillage.

heather Pepe

Heather Pepe

Amina la cléatrice est montée elle aussi sur le plateau pour se faire maquiller.
Le test a été concluant et les preuves en photos d’efficacité du procédé ont envahi la tweetosphère 😉

Amina la cléatrice maquillée par heather Pepe

Amina la cléatrice maquillée par Heather Pepe

Le cléateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *