Sauvons les cadenas d’amour de Paris

- - Articles
La clé du partage

Paris, et ses cadenas d’amour.

Les amoureux de toutes latitudes et longitudes se sont donné rendez-vous à Paris, qu’ils soient australiens, canadiens, chinois, israéliens ou encore japonais, pour n’en citer que quelques-uns.

Jeunes ou vieux, touristes ou locaux, de quelque religion que ce soit, ils se sont passé le mot.

Paris, en particulier son Pont des Arts, est devenue la destination privilégiée pour déclarer sa flamme et jurer fidélité.

Cadenas d'amour sur le Pont des Arts

Cadenas d’amour sur le Pont des Arts

Une pratique se mue en tradition et consiste à se munir d’un cadenas portant inscription ou gravure identifiant les amoureux venant sur le Pont des Arts, trouver une petite place vacante sur les grillages des rambardes, afin de verrouiller l’objet, puis de jeter la clé dans la Seine en se jurant des paroles secrètes et personnelles.

Quoi de plus romantique que de se lier ainsi à qui l’on aime au cœur de Paris, avant d’aller dîner à Montmartre ou Saint Germain des prés ?

Il n’est pas question pour moi dans ce billet de donner mon avis personnel sur le caractère romantique de cette pratique.

Je me contenterai de parler de chiffres.

En août 2014, on estimait à 50 tonnes, le surpoids occasionné par les cadenas. La structure du pont n’ayant pas été conçue avec cette composante, elle n’est pas en mesure de subir les tonnes de cadenas venant s’ajouter de jour en jour.

D’ailleurs, en juin 2014, un grillage de près de 600 kilos s’est détaché pour se laisser tomber côté pont.

Imaginons un instant que ces 600 kilos de métal soient tombés sur le quai en contrebas ou sur une péniche de passage.

Cet épisode du mois de juin a fait grand bruit et la Mairie de Paris, très préoccupée par le sujet, a lancé une grande réflexion pour remédier au problème sans heurter la sensibilité des romantiques.

Le bruit a couru dans quelques médias étrangers, jusqu’en Chine, où un couple chinois s’est inquiété pour le cadenas qu’ils ont posé sur le Pont des Arts par le passé.

Après quelques recherches, ils sont tombés sur Le cléateur et ont pensé que si nous vendions des bijoux à base de clés anciennes, nous serions peut-être en mesure de retrouver leur cadenas, puis tenter de l’ouvrir avec une de nos clés pour le sauver de la destruction.

C’est en tout cas ce que nous avons compris fin novembre 2014, alors que nous avions reçu cette demande par e-mail au mois de juillet dernier.

Comme l’e-mail était rédigé en chinois, sa traduction ne nous a été révélée que lorsque nous avons trouvé le traducteur pour en connaître le contenu.

Me voici donc @Philcleateur propulsé dans un rôle de sauveur des amoureux du Pont des Arts.

Pour ne pas en rester à cette commande unique, j’ai décidé de partir en croisade/sauvetage de tous les cadenas anciens que je pourrai ouvrir, sur le Pont des Arts pour commencer.

Ainsi sauvegardés, ils auront peut-être la chance de retrouver leurs heureux propriétaires amoureux.

En effet, après les avoir ouverts et sauvés de la destruction, je les prendrai en photo pour les exposer sur nos blog, Facebook , Twitter et Instagram.

Voici en exclusivité les deux premiers cadenas que j’ai pu soustraire à leur tragique destin.

2 cadenas 01.12.2014

2 cadenas 01.12.2014

Si vous avez une demande en particulier, accompagnée d’une photo ou d’une description très précise de votre cadenas et de sa localisation approximative, n’hésitez pas à entrer en contact avec nous afin de nous transmettre les éléments.

Si nous ne pouvons pas nous engager formellement sur un résultat positif, nous pouvons au moins vous assurer que nous ferons de notre mieux pour sauver le cadenas, symbole de votre amour.

Nous vous demandons de partager cet article de blog via les réseaux sociaux afin que le plus grand nombre puisse bénéficier de nos services.

A bientôt,

Phileas

Le cléateur

4 Comments to Sauvons les cadenas d’amour de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *